LETTRE AU PRESIDENT DE LA VENDEE

Publié le par asema.over-blog.com

Devant les derniers évènements survenus:

  • panne du Pont du Brault,
  • installation de balises de péages (qui font admettre publiquement que le département de la Charente Maritime entérine bien que les poids lourds vont continuer à traverser Marans),

j'ai décidé, en tant que Président de l'ASEMA, de prendre contact avec le Président de la Vendée.

 

En voici le contenu:

 

 

A.S.E.MA.

Association pour la Sauvegarde de l’Environnement MArandais

Association Lois 1901

 

Président :

Michel MAITREHUT

Barbecane

Rive Droite de la Sèvre

17230 - MARANS

Tél : 06 08 92 71 66

Email : asema@barbecane.com

                                                                                               CONSEIL GENERAL DE LA VENDEE

                                                                                              40 Rue du Maréchal Foch

                                                                                              85923 LA ROCHE SUR YON CEDEX 9

 

                                                                                              A l'attention de Monsieur le Président

 

 

Marans, le 9 août 2013

 

Monsieur Le Président,

 

Depuis 1990, notre association réclame un Contournement de Marans.

 

Depuis 1998, élu Président de cette association, je me bats sans relâche pour sa réalisation.

 

Malheureusement, ce Contournement a été mis en opposition à l'A831, pendant que les Marandais et les Vendéens du Sud sont pris en otage.

 

Nous nous sommes battus pour que ces 2 dossiers soient étudiés séparément, confortés en cela par mes visites dans les ministères parisiens en 2000.

 

Ce courrier n'a pas pour but de revenir en arrière mais depuis 1999, nous défendons 3 alternatives pour sécuriser et désenclaver notre pays :

  1. La finition du tronçon autoroutier A83 Fontenay-Niort ; Il a été fait en 2001.

  2. La déviation de Moreilles et de Puyravault : Vous l'avez fait en 2011. J'avais noté que, dans le dossier de l'A831, cette réalisation n'était pas envisagée avant l'aube de 2020. Pendant ce temps, malheureusement, la Charente Maritime n'avait rien envisagé au niveau et au sud du pont du Brault. J'en avais informé le 1er vice président de ce département dès 2008.

  3. Le Contournement de Marans par l'Est, celui-ci étant essentiel pour plusieurs raisons en particulier :

- La suppression des Poids lourds et des Transports exceptionnels dans Marans Centre,

- Le désenclavement du Sud Vendée : Vouillé les Marais, La Taillée, Le Gué de Velluire, L'Ile d'Elle,

- La création d'un accès rapide à Fontenay le Comte déviant aussi l'Ile d'Elle.

 

Au moment où le Ministère laisse entendre les reports pour ne pas dire l'annulation du projet d'autoroute, il n'est plus temps de laisser la polémique s'installer pour retarder une réalisation indispensable à la réussite de nos projets communs.

 

Vous avez aidé à la création et au developpement du Vendéopôle de Fontenay le Comte et nous vous en félicitons. Il était nécessaire. A l'heure où il faut oeuvrer pour pérenniser votre initiative, il est évident que vous ne pouvez plus être dépendant de décisions gouvernementales.

 

Maîtres de vos départements, vous êtes, vous et votre homologue Charentais Maritime.

 

Le Contournement de Marans et de l'Ile d'Elle est indispensable pour tous et peut être acté sur simple décision des 2 départements.

 

Je vous joins le plan établi par le département de la Charente Maritime, il y a 3 ans.

 

Les derniers incidents du pont du Brault confirment qu'une décision devient urgente. Qu'importe l'élu qui en prendra l'initiative. Seuls l'intérêt et la sécurité de tous doivent nous guider.

 

Suite à un accident mortel impliquant une habitante Nellezaise, j'avais déclaré que l'Histoire jugerait....

 

Je vous en prie Monsieur le Président, prenez ce courrier non comme une nième demande, mais comme un appel à la sagesse que la Vendée a souvent montrée dans son Histoire. Votre département est souvent cité en exemple et j'entends souvent dire : « si nous étions en Vendée, nous aurions notre Contournement depuis longtemps,... »

 

Nous sommes dans le même pays, celui des Pictons et c'est la raison pour laquelle, je compte sur votre compréhension et souhaite vous en entretenir, si vous le désirez.

 

Je reste à votre disposition et dans cet espoir, je vous prie d'agréer Monsieur le Président, l'expression de mes sentiments les plus dévoués.

 

Pour l'ASEMA, Le Président

MICHEL MAITREHUT

 

 

 

P.J. : carte faite par le département de la Charente Maritime

Commenter cet article