LA REUNION DU 18 AVRIL: ET ON REPART A 0

Publié le par asema.over-blog.com

 

ASEMA

COMPTE-RENDU DE LA REUNION

DU 18 AVRIL 2012 A 10.00 H.

 

Cette réunion faisait suite à celle programmée le 20 février 2012 et qui avait été annulée.

Au début de la réunion, la presse était aussi présente.

M. Laurent, Vice-président du Conseil Général, ouvre la séance en présence de M. Léonard, Député de la circonscription, et remercie l'ensemble des participants.

Il a indiqué que la veille, il avait été interrogé par France Bleu La Rochelle sur l'objet de la réunion. Il n'a pas voulu s'exprimer sur le sujet. Ensuite il indiquait que la présence de la presse dans le cadre des discussions n'était pas souhaitable, et qu'après la présentation de chacun des participants et des hypothèses, le débat se déroulerait sans leur présence.

La réunion de travail a pour but de présenter l'étude mise en œuvre suite à la réunion du mois de Janvier, d'analyser les résultats de l'enquête et de mesurer, à travers les différentes hypothèses les conséquences que cela entraînerait sur nos communes. Un temps complémentaire a été nécessaire pour affiner cette étude car celle-ci demeure très complexe.

 

PRESENTATION DE L'ETUDE

 

Le contexte est le suivant : Contournement Ouest abandonné, autoroute A831 « réalisé », contournement court par l'Est, « éventuel » Barreau RD9/RD137.

L’analyse des comptages des 5 et 8 novembre 2011 a donné des résultats bruts qui ne permettent pas de révéler un résultat fiable, plus de temps est nécessaire pour une analyse fiable.

4 scénari sont présentés à partir du scénario 0 qui ne présente aucun aménagement mais optimise la RD9 (pont du Brault/contournement Bourg-chapon/ recalibrage entre St Xandre et Villedoux) ;

Deux compléments d'hypothèse : l’A831 à péage et la mise en œuvre de l'Eco-redevance sur la RD137 ; ces chiffres affectent le trafic aux quatre points de l'enquête : RD10A/RD9/RD104/RD20/137/RD938 TER

 

TRAFIC REFERENCE SUR RD137 LE 5 NOVEMBRE

12070 véhicules/jour tous véhicules confondus (1690 poids lourds)/trafic moyen/journalier annuel 13167 (10836/15974 suivant époque de l'année) ; le trafic captif essentiellement du à l'activité de Marans : 6750 véhicules/jour dont 200 poids lourds ;

 

SCENARIO 0 : OPTIMISATION DE LA RD9

Baisse du trafic dans Marans à 9370 véhicules/jour

 

SCENARIO 1: 0+A831

7660 véhicules/jour dont 430 poids lourds

 

SCENARIO 2 : 0+A831 + CONTOURNEMENT EST

910 véhicules/jour dont 230 poids lourds sur le contournement EST ; gain faible par rapport aux finances engagées (plus efficace mais moins efficient).

 

SCENARIO 3 : 0 + A 831 + AMENAGEMENT RESTRICTIF POIDS LOURDS 

430 véhicules/jour dont 208 poids lourds

 

Par rapport à l'aménagement d'Usseau l'option 3 est le scénario le plus favorable ;

 

Cependant il reste le problème des convois exceptionnels de grande hauteur qui ne peuvent emprunter l'A831 et qui, de ce fait, nécessite un aménagement et la sécurisation du carrefour dangereux, le contournement d'Andilly par la liaison avec le pont du Brault, ce qui permettrait d'évacuer de Marans les convois exceptionnels de grande hauteur.

 

QUESTIONS/DEBAT :

 

Départ des journalistes

 

M.Laurent prend la parole et informe que la présentation de cette étude permet de nous guider pour donner la meilleure réponse au contournement de Marans. L'absence de la presse évite pour lui, d'influencer les candidats concessionnaires pour la construction de l'A831 afin de ne pas gonfler la demande de participation des collectivités territoriales.

Il faudra statuer sur l'option à choisir aux alentours du mois de Septembre en particulier sur le contournement Est ou non ;

M. Maitrehut indique que nous sommes là non pour statuer sur le bien fondé ou non de l'A831 mais pour réfléchir sur le contournement de Marans ; D'autre part, il déclare que les chiffres concernant l'intensité du trafic sont faux et qu'ils n'englobent pas les accès Fontenay/Marans et Surgères/Marans.

Me Laurent estime, quant à lui, que l'A831 a des conséquences à la fois sur le contournement de Marans et sur le développement de la Charente-Maritime.

La direction des routes du Conseil Général indique que 6750 véhicules viennent de Marans ou y vont et quant à la problématique de la traversée de la rue d'Aligre les chiffres vont être vérifiés, que la déviation courte de Marans n'est probante qu'en relation avec l'A831 et la RD9 , que sans cela il y aurait encore beaucoup de véhicules qui traverseraient Marans.

Les représentant du département disent que :

1° l'aménagement de la RD9/RD137 est une nécessité

2° la liaison RD9/A831 est un aménagement nécessaire.

3° il est nécessaire d'affiner les études pour justifier le contournement Est (étude complémentaire intra-muros avec résultats en Septembre) ;

On pourra ainsi discuter en connaissance de cause du contournement Est et présenter le dossier à la DREAL qui seule est habilitée à dire si celui-ci est d'utilité publique.

M. Maitrehut maintient qu'il ne croit pas à la réalisation de l'A831 et confirme que ce projet n'a rien à voir avec Marans.

  1. Léonard est heureux de voir que ce projet évolue mais où est le critère d’efficacité (90% du trafic) ; le raisonnement est bon mais les hypothèses sont fausses, en particulier les chiffres du comptage. La totalité des problèmes n'a pas été prise en compte (la commune de Marans étant la plus grande du département) ; les chiffres du comptage ont été relevé sur la 137 hors la ville de Marans.

    De plus le choix du moment (le Samedi et le mois de Novembre) n'est pas judicieux.

    Il conteste cette étude non dans son raisonnement mais dans le résultat des chiffres avancés.

M. Gramont rejoins Me Léonard sur le principe et indique que le comptage a été fait pour le barreau et que les failles mises en évidence obligent une étude complémentaire (Juin/Juillet pour tenir compte de tous les paramètres : vacances/travaux agricoles).

M. Le Maire de Marans, pour sa part, signale que le facteur temps n'a pas été pris en compte, que la chose primordiale est la mise en œuvre effective du contournement de Marans et qu 'il faut tenir compte du fait que le pont du Brault est vétuste et le Pont de pierre dans Marans est de plus en plus fragile. S'il venait à s'écrouler le problème serait « réglé » ; Plus on repousse le temps de la décision et de son exécution plus le trafic poids lourds et transports exceptionnels rend la vie des marandais insupportable sans compter les risque d'accidents graves.

M. Maitrehut indique, quant à lui, qu'il a le sentiment que le Conseil Général nous « mené en bateau »

M. Laurent lui répond que ce n'est pas là l'objectif du Conseil Général, qu'il travaille dans l'optique de régler la situation problématique actuelle. Le projet dégage des lisibilités précises et il sera, à travers les études complémentaires, possible d'acter ou non la déviation (Septembre 2012)

M. Gramont indique qu'il reste à se mettre d'accord sur les postes d'enquête : 2 entre 137 sud et nord/2 autres sur l'axe Bourg-Chapon/st jean de Liversay /1 compteur entre les deux feux de la 137. Cela permettra d'avoir une indication tout à fait fiable du trafic « intra-muros »

Cette proposition est actée par l'ensemble des membres de l'assemblée.

M. Arcouet apprécierait que M. Bussereau soit présent à la prochaine réunion. Il apprécie l'étude faite mais conteste le choix des dates retenues pour l'analyse du trafic car elles ne révèlent pas l'ampleur exacte de celui-ci. Il confirme que le contournement de Marans et l'A831 ne sont pas les mêmes dossiers.

M. Laurent indique que Mr Bussereau peut être invité pour la prochaine réunion.

M. Léonard pense qu'une réunion intermédiaire devrait avoir lieu avant Septembre pour nous éclairer sur les éléments d'analyse de départ.

Me le Maire d'Andilly indique qu'il prend acte de l'abandon du « barreau » d'Andilly/Villedoux mais fait part de son inquiétude concernant les transports exceptionnels.

Il espère que le contournement d'Andilly se fera en étroite collaboration avec le Conseil Municipal et les agriculteurs.

M. le Maire de Villedoux est d'accord avec le contournement de Marans, se réjouit que l'on avance mais est surpris par les chiffres annoncés du trafic souhaite que les documents de travail soient envoyés aux intéressés et qu'il est grand temps de terminer le « barreau Villedoux/St Xandre » car cela est vital pour la sécurité de tous ; les bas cotés sont gravement endommagés par le passage des poids lourds.

M. Mignonneau, Conseiller Municipal de Marans (opposition) s’interroge sur le choix du contournement par l'Est et indique qu'il faudra aussi prendre en compte les nuisances que cela pourra entraîner pour les riverains.

M. Laurent lève la séance à 11h.55

 

Le Secrétaire de l'A.S.E.M.A

H.VIGNEUX

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article