LA NON ENTREVUE DU DEPARTEMENT

Publié le par asema.over-blog.com

LE CONTOURNEMENT DE MARANS PAR L’EST.

 

Par courrier du 23 juin 2010, l’ASEMA a demandé une entrevue au Préfet de la Charente Maritime, à la Présidente de la Région Poitou Charentes, au Président du Conseil Général de la Charente Maritime et au Maire de Marans. L’ASEMA a informé aussi le Ministère de Tutelle de sa démarche.

 

Le premier a avoir répondu le 12 juillet, est le Ministère en précisant qu’il demandait au Préfet de nous recevoir ;

La deuxième réponse est venue le 13 juillet, de la Préfecture avec laquelle un rendez vous a été pris pour le 2 septembre ; L’ASEMA rappelle encore une fois la qualité de l’accueil que lui a réservée la Préfecture ;

La Troisième réponse de la Présidente de la Région le 27 septembre, précisait que les routes ne sont plus de la compétence de la Région,

La Quatrième de la Mairie qui nous a reçus le 30 septembre dans un climat tendu, s’en remettant simplement et uniquement au délestage par le pont du Brault,

 

Et la Cinquième, plus spéciale du Département de la Charente Maritime, et en particulier par son vice président LAURENT, se fait attendre. Pourquoi ?

La stratégie choisie a été de « balader » l’association dans un agenda très chargé, jugez-en :

  • Premier rendez vous : 15 novembre, annulé et reporté
  • Deuxième proposition : 19 novembre, annulé et reporté,
  • Troisième proposition : 16 décembre, annulé en proposant le 15, (impossible puisque des engagements étaient déjà pris) . Une reprise de contact est envisagée pour janvier, mais considérant que le Département se jouait de notre avis, et la campagne électorale pour les élections cantonales étant commencée, l’ASEMA considère que toute entrevue dans cette période serait inutile. D’autant plus que le Département a invité les élus du Nord Aunis le 6 décembre, à une réunion à La Rochelle pour les informer de sa décision d’étudier un barreau routier entre VILLEDOUX et St OUEN d’AUNIS.

L’ASEMA a pris donc acte que sa démarche auprès du Département de la Charente Maritime n’était pas opportune dans l’immédiat. Le département reste sourd face aux problèmes du Nord du Département. Le bureau a donc décidé de lui envoyer les documents qu’il comptait remettre en mains propres, par lettre recommandée avec Accusé de réception.

 

Le département est rejoint dans ses choix, par la municipalité de MARANS qui, de ce fait, ne respecte pas le programme pour lequel elle s’est fait élire : le CONTOURNEMENT COURT PAR L’EST!

 

Lors du Conseil municipal du 7 décembre, le Maire de MARANS a informé ses conseillers que le tracé par l’OUEST faisait l’unanimité et serait réalisé dans 5 ans.

 

Or, nous avons rencontré les Maires des municipalités de St OUEN D’AUNIS et de VILLEDOUX. Ces derniers nous ont confirmé leur refus du projet du département.

 

De plus, il faut préciser que dès que la déviation de VILLEDOUX sera finie (mars 2011), un comptage sera réalisé sur le tronçon ouest afin de déterminer si le barreau projeté par le département est utile.

 

Puis un délai de 5 ans est demandé pour en étudier la réalisation.

 

Enfin, il ne faut pas oublier non plus que le budget s’envole avec le viaduc et que les liaisons Surgères-Vendée, et Marans-Aigrefeuille d’Aunis-Rochefort ne sont pas envisagées.

 

L’ASEMA reprendra contact avec le

« NOUVEAU » Conseil Général après les élections de Mars 2011.

 

Commenter cet article